Banner
Banner

Questions/Réponses

Pourquoi le Togo ?

  • Petit pays, donc bon terrain d’essai quant à l’échelle
  • Bon niveau de formation des médecins
  • Un des pays les plus pauvres du monde

Ce projet ne mènera-t-il pas à une surpopulation encore plus importante?

Non. L’expérience a justement montré que le nombre d’enfants diminue dès que le niveau de vie et de la santé s’améliore *). Moins d’enfants sont nécessaires pour prendre en charge les personnes âgées.

*) Voyez Jeffrey Sachs: The end of poverty, economic possibilities for our time, ISBN 1-59420-045-9

Ce programme n’est-il pas cher?

Les soins de santé préventifs ne coûtent qu’une fraction des soins de santé curatifs. Une meilleure alimentation, l’eau potable et l`hygiène sanitaire coûtent évidemment une certaine somme mais ces programmes existent déjà ici et là. Ce qui est nouveau est qu`ils seront reliés entre eux et orientés dans l’optique d’une politique de santé préventive et extensive.

Quelle est la situation des soins de santé au Togo?

Il y a un certain nombre de données souvent également présentes dans d’autres pays émergents, qui rend difficile l’offre de bons services de sante.

  • Trop peu de médecins, infirmiers et dentistes;
  • Trop peu d’argent pour investissements ;
  • Trop peu de prévention ;
  • Les habitants sont trop pauvres pour payer le médecin (mais les soins gratuits ne sont pas pris sérieusement) ;
  • Pas de mutuelle de santé ;
  • Dans les campagnes, les postes de santé sont souvent éloignés.

Quelles sont les principales maladies chez les enfants?

  • Paludisme
  • Diarree
  • SIDA
  • Infections, e.a. du système respiratoire
  • Maladies infantiles (qui causent beaucoup de victimes au Togo)

Quelle est la situation alimentaire et en eau potable?

D’après le Programme Alimentaire Mondial, 20 % -34 % de la population est sous alimentée. 48% de la population urbaine et 64 % de la population de la campagne n’a pas accès à de l’eau vraiment potable saine (Source : UNICEF).

Quel sont les coûts du projet?

Nous l’ignorons encore précisément car nous sommes encore dans la phase préparatoire. En 2009, nous ferons un essai de ce projet pilote, nous en saurons alors davantage. Nous pouvons estimer que ce programme pourra tourner avec un budget annuel inférieur à 100.000 € (à l’exclusion des investissements en installations d’eau potable, sanitaires etc…).

 

Linkerfoto